Prospection à froid : 4 conseils pour démarcher de nouveaux clients par téléphone

Introduction

Certains adorent le challenge de la prospection à froid, mais c’est en fait l’une des tâches les moins appréciées des commerciaux – qui préfèrent sans doute les réunions physiques. Il est en effet plus facile de comprendre son interlocuteur quand on l’a en face de soi car on a la possibilité d’observer son langage corporel.

Dans cet article, nous avons regroupé quelques conseils pour aider les plus réticents à la prospection à froid à devenir des téléprospecteurs exemplaires.

prospection à froid

1/ Bien préparer votre prospection avant de vous lancer

Commencez par préparer correctement la liste de vos prospects à appeler. Vous devez vous renseigner aussi bien sur la société que sur la personne à contacter.

En effet, vous devez connaître un minimum sur la société : secteur d’activité, taille de l’entreprise, CA, travaillent-ils déjà avec l’un de vos concurrents, etc. Tentez d’identifier le rôle de la personne dont vous avez le contact au sein de la société (organigramme) : est-elle la personne qui prend les décisions sur votre sujet (Decision maker) ou devez-vous réussir à joindre une autre personne par son biais ? Votre façon d’aborder celle-ci vous semblera beaucoup plus simple.

Si vous faites un bon travail de recherche, vous saurez à qui vous aurez affaire ainsi que les points à aborder pour montrer à votre prospect que vous êtes capable de résoudre son problème.

Enfin, avant de décrocher votre téléphone, n’hésitez pas à écrire une ébauche rapide de votre introduction, l’accroche vous semblera beaucoup plus simple. C’est la première minute qui est la plus compliquée dans la prospection à froid. Il vous faut capter l’attention rapidement de votre interlocuteur.

2/ Prenez votre temps et écoutez le réel besoin de votre interlocuteur

Une fois au téléphone, prenez également votre temps dans l’échange ; Il est vrai que vos interlocuteurs ont souvent peu de temps à vous accorder dans leurs journées, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faut déballer vote pitch commercial le plus rapidement possible.

Il faut savoir écouter la personne à l’autre bout du fil. Est-elle réceptive à ce moment précis ? Demandez-lui si c’est le bon moment pour échanger. Autrement, essayez de décrocher un rendez-vous à une heure précise dans son agenda.

Avant de déplier tous les points forts de votre produit, écoutez les besoins exacts de votre prospect. Guidez-le avec un maximum de questions préparées au préalable pour comprendre les problèmes qu’il rencontre afin de pouvoir y répondre précisément, plutôt que de tenter de vendre votre produit à tout prix. Montrez-lui qu’il n’est pas un numéro de plus sur un fichier de prospection.

3/ Evitez le stéréotype du commercial

prospection à froid

Le commercial est souvent perçu comme une personne bruyante, voire même arrogante. Il est donc important de sortir du stéréotype du commercial.

Comme nous vivons dans une époque où les clients ont déjà beaucoup d’informations sur les produits et services existants, il n’y a pas besoin de surenchérir. Évitez donc d’être trop insistant au téléphone, surtout si vous croyez vraiment que votre produit ou service est de qualité. Votre interlocuteur appréciera que vous restiez calme et sera plus à même de vouloir acheter.

Soyez sûr de vous-même en faisant référence à des cas clients, voire même à des concurrents, pour leur montrer que votre solution a aidé des entreprises qui étaient dans une situation similaire. Ayez quelques chiffres pertinents en tête. Les preuves chiffrées ou certaines statistiques peuvent être plus parlantes qu’un long discours.

Le ton que vous allez employer a également un rôle important à jouer. Gardez donc un ton amical, relaxé, tout en restant très positif. Gardez aussi le sourire pendant tout votre appel, même si on ne vous voit pas. Votre attitude positive aura un impact sur l’appel.

Même l’endroit depuis lequel vous placez l’appel aura un impact. Évitez donc d’appeler depuis un endroit très bruyant sinon on pourra penser que vous appelez d’un call center et si votre interlocuteur a l’impression que vous appelez beaucoup de personnes, il sera démotivé car ne sentira plus que vous avez choisi de l’appeler lui pour résoudre son problème en particulier.

4/ Terminez votre appel et définissez les étapes suivantes

Comme vu précédemment, identifiez rapidement si la personne est celle qui peut prendre la décision concernant votre produit ou service, car vous n’avez pas de temps à perdre. Essayez d’être mis en contact avec la bonne personne ou de récupérer ses coordonnées.

Dans le cas où vous avez échangé avec la personne souhaitée, tentez de toujours terminer votre call sur un plan d’action pour la suite : l’envoi d’une présentation avec un nouveau rendez-vous ou bien l’envoi d’un devis avec un accord oral pour finaliser votre vente.

Si vous utilisez un logiciel de gestion des opportunités commerciales, transformez facilement votre prospect en opportunité et définissez rapidement le jour et la date de votre relance pour ne pas passer à côté de cette opportunité d’affaire.

En conclusion

La prospection à froid est encore une excellente façon d’obtenir de nouveaux clients, même si ça reste une des actions les plus difficiles du rôle du commercial à cause de la barrière du téléphone.

Souvenez-vous de bien écouter votre interlocuteur, de prendre votre temps et de sourire. Si vous faites ça, vous serez sans doute un téléprospecteur exemplaire !

 

Si vous avez aimé cet article :
Six Techniques pour booster vos ventes
Comment Sébastien Blanc a formé une équipe commerciale aux US et a réussit à passer de $0 à $10M de revenu en 18 mois